Accéder directement au contenu

Pour une transition juste : visions et attentes des travailleur·ses du secteur pétrolier et gazier en France

Par Anna-Lena Rebaud & Guillaume Compain & Julien Hallak

7 mars 2022

Face à l’urgence de mettre en place une stratégie nationale de sortie des énergies fossiles, nous avons donné la parole aux salarié·es du secteur pétro-gazier. Les résultats de l’enquête, menée en 2021 par les Amis de la Terre avec l’Institut Veblen et l’institut Rousseau, montrent que la transition énergétique doit se faire pour et avec les travailleur·ses.

Il sera présenté le 24 mars à l’occasion d’une table-ronde en format hybride.

Le rapport complet

Constats

Le secteur pétrolier et gazier traverse une série de crises qui mettent en question son existence. Entre la pandémie, les tensions politiques et la transition écologique, d’immenses défis lui sont posés autant à court qu’à moyen-terme. Si les salarié·es en sont conscient·e·s (71% des réponses), les entreprises du secteur se centrent sur une stratégie de maximisation de la rentabilité à court-terme qui empêche d’anticiper l’avenir.

Ses salarié·es sont conscient·e·s des défis posés au secteur par la crise climatique et souhaitent se reconvertir. 95% des répondant·es considèrent le changement climatique comme un problème, dont 100% des moins de 25 ans. Si une vaste majorité (79%) souhaite se reconvertir hors du secteur, les domaines privilégiés comme la géothermie, la capture et le stockage de carbone et l’éolien en mer correspondent aux activités de diversification des entreprises du secteur pétro-gazier.

L’enquête pose les enjeux d’une transition juste. En effet, les travailleur·ses les plus fragiles expriment leur inquiétude vis-à-vis de l’avenir de leurs emplois et de la possibilité d’une reconversion réussie : la proportion d’ouvrier·es et employé·e prêt·es à une reconversion hors du secteur est de 14 inférieur à la moyenne des enquêté·e·s.

Les attentes en matière de politiques d’accompagnement sont fortes. ⅔ des répondant·es estiment que les pouvoirs publics (État et Régions) n’agissent pas suffisamment pour leur secteur. De nombreux témoignages soulignent le court-termisme des entreprises elles-mêmes et l’emprise de la financiarisation sur leur gestion.

Audio de la table-ronde de présentation

Dans les médias

Abonnez-vous à la Newsletter