Accéder directement au contenu

2030, c’est demain ! Un programme de transformation sociale-écologique

En librairie le 25 mai

Par Dominique Méda & Jézabel Couppey-Soubeyran & Mathilde Dupré & Wojtek Kalinowski

2 mai 2022

Un ouvrage collectif de l’Institut Veblen, en libraire le 25 mai.

A l’occasion de la parution du livre est organisé le 1er juin à Paris un grand oral de l’écologie, inscriptions ici

Présentation
Les alertes scientifiques sont sans ambiguïté : face à la crise écologique, il nous reste moins de dix ans pour agir. Confrontés à cette urgence, les décideurs politiques apparaissent désemparés, voire détournent le regard. Mais l’impuissance publique n’est pas une fatalité. En France comme ailleurs, on observe le même désir de changement, la même quête de solutions. En témoignent les mouvements de la jeunesse, les innombrables initiatives locales, les actions en justice et toutes les formes d’expression citoyenne qui contestent l’insuffisance des mesures adoptées pour produire autrement, réduire les inégalités et favoriser la sobriété.

Cet ouvrage collectif montre que des solutions sont à notre portée, à condition de tenir fermement ensemble les enjeux écologiques, démocratiques et sociaux. Il pointe les incohérences actuelles et propose des réponses plus systémiques, allant dans le sens d’une planification écologique menée à plusieurs échelles. Fiscalité, travail, finance, commerce, État social, consommation... C’est en revoyant en profondeur notre logiciel économique et en renforçant notre démocratie que l’on pourra relever les dé s très concrets posés par le système énergétique, les transports ou encore l’agriculture. Car la transition écologique n’est rien de moins qu’un formidable projet de société !

Les auteurs et autrices sont des experts membres ou proches de l’Institut Veblen, issus d’horizons divers mais partageant la même volonté de promouvoir des politiques de transition justes et ambitieuses.

Pour commander le livre, cliquer ici.

Un ouvrage dirigé par :

  • Mathilde Dupré, co-directrice de l’Institut Veblen, en charge du programme sur la réforme de la politique commerciale européenne
  • Wojtek Kalinowski, co-directeur de l’Institut Veblen, en charge du programme monnaie et finance dans la transition écologique
  • Dominique Méda, présidente de l’Institut Veblen, professeure de sociologie à l’Université Paris Dauphine et directrice de l’Institut de recherches interdisciplinaires en sciences sociales (IRISSO, UMR CNRS INRAE)
  • Jézabel Couppey-Soubeyran, maîtresse de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et professeure associée à l’Ecole d’économie de Paris. Elle rejoint en 2020 l’Institut Veblen comme conseillère scientifique.

Le sommaire

Sommaire du livre

Liste des contributeur.ice.s (cliquer pour étendre)

  • Philippe Bihouix est ingénieur, directeur général de l’Arep,
    agence d’architecture pluridisciplinaire.
  • Jérôme Blanc est économiste, professeur des universités à Sciences Po-Lyon et chercheur au laboratoire Triangle, administrateur de l’Institut Veblen.
  • Dominique Bourg est philosophe, professeur honoraire à l’université de Lausanne.
  • Jézabel Couppey-Soubeyran est économiste, maîtresse de conférences à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, conseillère scientifique de l’Institut Veblen, codirectrice de L’Économie mondiale (La Découverte/Cepii) et chroniqueuse au Monde et sur France Culture.
  • François-Xavier Devetter est économiste, enseignantchercheur à l’université de Lille et membre du collège d’experts de l’Institut Veblen, coauteur (avec Julie Valentin) de Deux millions de travailleurs et des poussières. L’avenir des emplois du nettoyage dans une société juste (Les petits matins/Institut Veblen, 2021).
  • Mathilde Dupré est codirectrice de l’Institut Veblen, coauteure (avec Samuel Leré) d’Après le libre-échange. Quel commerce international face aux défis écologiques (Les petits matins/Institut Veblen, 2020) et chroniqueuse sur France
    Culture
    et dans Alternatives économiques.
  • Marie Duru-Bellat est professeure émérite en sociologie à Sciences Po (Observatoire sociologique du changement) et à l’université de Bourgogne (Institut de recherche sur l’éducation).
  • Étienne Espagne est économiste au Centre d’études et de recherches en développement international (Cerdi), membre du collège d’experts de l’Institut Veblen.
  • Meike Fink, ancienne responsable « Transition climatique juste » au Réseau Action Climat, suit les politiques de transition écologique à l’échelle territoriale.
  • Olivier Fontan est diplomate, ancien membre de l’équipe de négociation de la COP21 et ex-directeur du Haut Conseil pour le climat.
  • Renaud Fossard est délégué général de l’association Communication et Démocratie.
  • Aurélie Ghemouri Krief est directrice conseil du cabinet Plein Sens.
  • Julien Hallak est chargé de projet à l’Institut Veblen et co-coordinateur de l’équipe francophone d’Exploring Economics.
  • Éric Heyer est directeur du département Analyse et Prévision à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).
  • Mathilde Imer, activiste pour la démocratie et le climat, est l’une des initiatrices de la Convention citoyenne pour le climat.
  • Wojtek Kalinowski est codirecteur de l’Institut Veblen, coauteur (avec Philippe Frémeaux et Aurore Lalucq) de Transition écologique, mode d’emploi (Les petits matins/Institut Veblen, 2014).
  • Sylvie Landriève est directrice du Forum Vies mobiles, membre du collège d’experts de l’Institut Veblen.
  • Armel Le Coz est cofondateur et coordinateur du collectif Démocratie ouverte.
  • Nadine Levratto est économiste, directrice de recherche au CNRS, membre du collège d’experts de l’Institut Veblen.
  • Harold Levrel est professeur à AgroParisTech et à l’université Paris-Saclay, chercheur au Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (Cired).
  • Dominique Méda est professeure de sociologie à l’université Paris Dauphine, directrice de l’Institut de recherches interdisciplinaires en sciences sociales (Irisso, UMR CNRS Inrae) et cotitulaire de la chaire « Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales » au Collège d’études mondiales, présidente de l’Institut Veblen.
  • Olivier Mériaux est directeur conseil du cabinet Plein Sens, membre du collège d’experts de l’Institut Veblen.
  • Sandra Moatti est directrice de l’Institut des hautes études d’aménagement des territoires (Ihédate), rédactrice en chef de la revue L’Économie politique.
  • Stéphanie Monjon est maîtresse de conférences en sciences économiques à l’université Paris Dauphine-PSL, administratrice de l’Institut Veblen.
  • Dominique Plihon est économiste, professeur émérite à la Sorbonne Paris-Nord, administrateur de l’Institut Veblen et membre du conseil scientifique d’Attac et des Économistes atterrés.
  • Antoine de Ravignan est journaliste à Alternatives économiques, auteur de Nucléaire : stop ou encore ? (Les petits matins/Institut Veblen, 2022), administrateur de l’Institut Veblen.
  • Laurence Scialom est économiste, professeure à l’université Paris-Nanterre, administratrice de l’Institut Veblen.
  • Julie Valentin est économiste, enseignante-chercheuse à l’université Paris-1 et membre du collège d’experts de l’Institut Veblen, coauteure (avec François-Xavier Devetter) de Deux millions de travailleurs et des poussières. L’avenir des emplois du nettoyage dans une société juste (Les petits matins/Institut Veblen, 2021).
  • Éric Vidalenc est économiste, auteur de Pour une écologie numérique (Les petits matins/Institut Veblen, 2019), membre du collège d’experts de l’Institut Veblen.
  • Loïc Wojda est docteur en économie. Il travaille sur une ferme en polyculture-élevage.
  • Arnaud Zacharie est secrétaire général du Centre national
    de coopération au développement (Belgique), membre du
    collège d’experts de l’Institut Veblen.

Essai
ISBN : 978-2-36383-325-9
Parution le 25 mai 2022
256 p., 18 euros
Pour commander le livre, cliquer ici.

Abonnez-vous à la Newsletter