Accéder directement au contenu

Nils Hammerli, lauréat du Prix Veblen 2024 !

14 mars 2024

Avis aux étudiant.es : l’édition 2025 du Prix Veblen est ouverte !

Pour l’édition 2024 du Prix Veblen en mémoire de Philippe Frémeaux, le jury a souhaité récompenser le mémoire "Les appropriations socialement différenciées de la « transition énergétique » de l’industrie pétrolière : une enquête à la raffinerie Total de Grandpuits" de Nils Hammerli, dans le cadre du master 2 "Pratiques de l’interdisciplinarité en sciences sociales" co-habilité par l’ENS et l’EHESS.
Pour cette nouvelle édition du prix, nos pensées vont encore et toujours à Philippe Frémeaux, président de l’institut Veblen à sa fondation, qui nous a quittés en 2020 et avait à cœur d’encourager les jeunes engagés pour le progrès écologique et social.

La remise de prix a eu lieu le 13 mars à l’Académie du Climat, revoyez la remise du prix sur notre chaine YouTube.

Le mot du jury

Le jury a tenu à récompenser ce mémoire qui s’intéresse à une question centrale pour la transition écologique : celle de l’anticipation des restructurations provoquées par la transition écologique et du rôle des syndicats et des travailleurs dans celle-ci. Il met en lumière les éléments constitutifs du dilemme « emploi-environnement » auquel les syndicats sont confrontés lorsqu’ils doivent faire face aux suppressions d’emploi provoquées par la transition énergétique.

Ce mémoire s’appuie sur une enquête qui donne la parole aux différents acteurs et s’inscrit dans une observation des acteurs « par le bas ». La transition de la raffinerie de Grandpuits de Total Energie en une plateforme de "biocarburant" et de "bioplastique" a été organisée « par le haut » : la multinationale qui veut devenir un acteur majeur de la transition énergétique, avec des objectifs de neutralité carbone d’ici 2050, a imposé une solution technique sans consulter salariés ni syndicats. Nils Hammerli se penche sur le ressenti et les réflexions de ces derniers. Il met en évidence la variété des positions des différents syndicats et rend visible les alliances nouées avec les associations environnementales.

Retrouver un premier article issus travail du lauréat

Les coups de coeur

Le jury a tenu à attribuer la mention "coup de coeur" aux trois mémoires suivant :

  • “Comment créer des ponts entre chercheur.euses afin d’encourager la collaboration interdisciplinaire ? Application de l’approche de la Social Network Analysis au sein de l’Institut inter facultaire des transformations socio-écologiques” par Alexandre Desaubry
  • “Les scénarios prospectifs énergie-climat pour gouverner le futur vers la neutralité carbone. Construction, circulations des expertises et enjeux de (dé)politisation des scénarios Transition(s)2050 de l’ADEME” par Micheline Pham
  • “S’organiser pour la transition : l’expérimentation collective du réseau des oasis” par Adèle Sulvic

Abonnez-vous à la Newsletter