Accéder directement au contenu

ETUDE

Vers un Fonds Vert pour les collectivités locales des pays en développement

Par Benoit Faucheux, coordination Philippe Frémeaux

Par Benoit Faucheux & Philippe Frémeaux

5 octobre 2015

- Face au défi du dérèglement climatique, les collectivités des pays en développement sont en première ligne. C’est au niveau des territoires que doivent s’inventer et se mettre en oeuvre la majeure partie des solutions à l’adaptation et à l’atténuation du dérèglement climatique. Sachant que les territoires les plus affectés sont les moins responsables du dérèglement, les collectivités des pays riches ont un devoir de solidarité internationale à leur égard.

- C’est la raison qui a conduit le Conseil Régional d’Ile de France a confier à l’Institut Veblen la mission d’étudier la possibilité de mettre en place une voie d’accès pour les autorités locales des pays en développement aux financements internationaux, dans le contexte de la Conférence Internationale sur le changement climatique de décembre 2015 à Paris. Nous nous sommes ici placés du point de vue des besoins des autorités locales des pays en développement, tout en essayant d’identifier comment des coopérations décentralisées avec des collectivités de pays riches pourraient soutenir leur mobilisation.

- L’étude identifie tout d’abord les types d’action d’atténuation et d’adaptation que les autorités locales des pays en développement peuvent être amenées à mettre en place et analyse leurs conditions de succès. Elle précise ensuite leurs besoins d’accompagnement-ingénierie et de financements et réalise un panorama des financements existants. C’est sur ces bases qu’elle formule des hypothèses de dispositifs de financement, qui font ensuitel’objet d’une analyse spécifique.

Abonnez-vous à la Newsletter