Accéder directement au contenu

Face au mur de la dette : comment échapper à l’austérité ?

Jézabel Couppey-Soubeyran & Julien Hallak & Nicolas Dufrêne,


L’Institut Veblen est partenaire des Journées de l’Economie autrement qui se tiennent à Dijon, les 27 et 28 novembre 2020 : deux jours pour débattre des défis auxquels la société française est aujourd’hui confrontée et pour découvrir comment les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire contribuent à y répondre. L’ensemble du programme est disponible ici.

Le 28 novembre de 15h00 à 16h30, en ligne.
Inscription via ce lien

FACE AU MUR DE LA DETTE : COMMENT ÉCHAPPER À L’AUSTÉRITÉ ? (sous forme de débat inversé)

Avec Jézabel Couppey-Soubeyran, Maître de conférences à l’Université Paris I et Conseillère scientifique de l’Institut Veblen, Anne-Laure Delatte, Chercheuse au CNRS rattachée à l’Université Paris Dauphine et Nicolas Dufrêne, Directeur de l’Institut Rousseau
Animée par : Julien Hallak, chargé de mission à l’Institut Veblen

La présentation du plan de loi de finances (PLFR) pour l’année 2021 fin septembre a ravivé les débats sur l’augmentation de la dette publique, estimée à 116,2 % du produit intérieur brut (PIB) l’année prochaine, un niveau jamais vu depuis 1945. A l’heure où les perspectives de croissance de l’activité n’ont jamais été aussi basses et où les effets de la récession risquent d’avoir un impact durable, la question inquiète le grand public. Les économistes tempèrent : les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas, et une part croissante de cette dette est détenue par la Banque centrale européenne. Certes, mais d’autres soulignent le caractère politique de la dette : sera-t-elle le prétexte d’un retour à l’austérité, au plus fort de la crise écologique et sociale ?

Ce débat sera inversé, c’est-à-dire qu’il partira des questions du public.

Abonnez-vous à la Newsletter