RSS
Finance et Climat

Orienter les flux financiers vers la transition écologique : une proposition à trois étages

par Etienne Espagne (26-09-2016)

Toute transformation d’un système productif nécessite une adaptation du système financier, lieu privilégié du lien entre présent et avenir des économies. Il en va de même de la transition écologique, dont l’horizon temporel reste flou malgré les objectifs ambitieux affichés par l’Union européenne et les responsables politiques européens. Cette note résume plusieurs propositions fondées sur l’inclusion de la valeur sociale du carbone dans les décisions d’investissement, c’est-à-dire sur la valorisation des émissions par la puissance publique, où le « prix » est fixé de façon exogène et non par le marché.

Le défi à relever est en réalité triple : l’intégration effective des objectifs climatiques dans la politique macroéconomique ; la mise en place des circuits de financement territorialisés, dédiés à l’économie locale et bas carbone ; le renforcement des capacités d’investissement dans des pays en développement, dans le respect du principe d’une « responsabilité commune mais différenciée » face au défi climatique. L’articulation de ces trois défis autour de la valorisation sociale du carbone donnerait tout son sens à l’actuel article 4 du volet 2 du Protocole d’accord en vue de la Conférence Climat de Paris (COP21) de décembre prochain, qui en appelle aux pays signataires à « reconnaître la valeur sociale et économique des actions de réductions volontaires ».

Téléchargez la note ci-après.