Accéder directement au contenu

Le pouvoir des entreprises transnationales

L’Institut Veblen a participé à la journée de débats et d’échanges organisée par Ritimo dans le cadre de la Coredem, "Le pouvoir des entreprises multinationales", le mercredi 6 avril 2011.

Regardez les interventions en ligne.

Au cours des dernières décennies, les entreprises transnationales sont devenues un acteur de plus en plus incontournable de la vie politique et économique, et ce tout autour de la planète, occupant un terrain jusque là réservé aux États souverains. Les cadres juridiques, économiques et politiques demeurent largement inadaptés à cette nouvelle réalité, ce qui permet à ces entreprises d’échapper à leurs responsabilités.

Les firmes transnationales parviennent à inspirer nombre des politiques économiques et commerciales adoptées par les gouvernements, depuis le niveau local jusqu’au niveau global. Leur pouvoir et leur prestige semblent sortir inentamés de la crise économique globale, et elles se présentent parfois comme les seules capables de résoudre les grands
problèmes mondiaux comme la sécurité alimentaire ou le changement climatique. Les projets de transformation sociale et d’émancipation, même lorsque leurs représentants parviennent au pouvoir politique institutionnel, se heurtent systématiquement au
pouvoir réel des grandes entreprises, qui limite drastiquement leurs ambitions ou les contraint à des compromis permanents.

À cette montée en puissance en apparence inexorable, les citoyens et acteurs de la société civile ont répondu en mettant en oeuvre des formes d’action très diverses, allant de la résistance vigoureuse aux stratégies de dialogue et de compromis. Ces actions et ces
initiatives se sont développées à différents niveaux : celui du droit et des tribunaux, celui de l’incitation aux bonnes pratiques de « responsabilité des entreprises », celui de la construction d’un syndicalisme transnational renouvelé, celui de la sensibilisation des
consommateurs, celui de l’invention de pratiques et de modèles économiques alternatifs.

Cette rencontre abordera la question à partir de points de vue transversaux en créant les conditions d’un dialogue entre différentes manières d’appréhender le pouvoir des multinationales et d’y répondre.

Mercredi 6 avril 2011.
de 9h30 à 19h
À l’AGECA, 177, rue de Charonne, 75011 Paris
Ligne 9 – Station Charonne
Inscriptions et renseignements : dph@ritimo.org / 01.44.64.74.16

Abonnez-vous à la Newsletter