Accéder directement au contenu

Equipe, conseil d’administration et chercheurs associés

12 octobre 2016

Conseil d’administration

- Président :
Philippe Frémeaux, journaliste, éditorialiste à Alternatives Economiques

- Vice-président :
James Galbraith, économiste, professeur à la Lyndon B Johnson School of Public Affairs à l’Université de Texas, président d’Economists for Peace and Security

- Trésorier :
Patrick Hébert, Responsable des Risques Pays pour l’Asie - Crédit Agricole Corporate and Investment Bank

- Secrétaire :
Jérôme Blanc, économiste, maître de conférences HDR, l’Université Lumière Lyon 2, membre du LEFI

- Isabelle Cassiers, chercheur qualifié du Fonds National de la Recherche Scientifique (Belgique), professeur au Département des Sciences Economiques, Université catholique de Louvain.

- Jean Gadrey, professeur honoraire d’économie à l’Université Lille 1

- Gaël Giraud, Dir. de recherches CNRS, membre du Centre d’Economie de la Sorbonne, du LabEx REFI (Régulation Financière) et de l’Ecole d’Economie de Paris.

- Ida Kubiszewski, Senior Lecturer, Crawford School of Public Policy, Australian National University

- Dominique Méda, professeure de sociologie à l’Université Paris Dauphine, chaire Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales au Collègue d’Etudes Mondiales.

- Pascal Petit, directeur de Recherche CNRS Emérite depuis 2010

- Edgar Szoc, économiste, Etopia.

Equipe exécutive

Mathilde Dupré - chargée de campagne "MORE"

Mathilde Dupré est diplômée de Sciences-po Paris, avec un master en « Economie du Développement ». Après avoir mené une étude pour l’AFD sur les investissements chinois en Afrique Mathilde Dupré a rejoint le CCFD-Terre Solidaire, ONG de développement pour laquelle elle a été chargée de plaidoyer sur le financement du développement et la régulation des entreprises multinationales. Membre du conseil d’administration du Tax Justice Network, elle a été en charge de la campagne citoyenne « Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux », a animé de 2010 à 2014 la plateforme « Paradis Fiscaux et judiciaires »et représenté la société civile française au sein de groupes d’experts de l’OCDEet de l’Union européennesur le sujet. Entre 2014 à 2015, elle a coordonné le Forum citoyen pour la RSE et participé notamment aux travaux de la plateforme nationale d’actions globales pour la RSE.

Twitter : @Mathilde_Dupre_

Contact : dupre at veblen-institute.org

Wojtek Kalinowski-co-directeur

Sociologue et historien de formation, Wojtek Kalinowski est diplômé de l’Université d’Uppsala en Suède, de l’Université Paris-Sorbonne et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Avant de rejoindre l’institut, il a travaille comme journaliste et responsable web pour le magazine Alternatives Economiques, comme responsable éditorial à l’Institut de recherche sur la gouvernance, et, dans les années 2004-2008, comme délégué général à La République des Idées. Il a participé à la création de la revue La Vie des Idées dont il a été le rédacteur en chef dans les années 2005-2006 et, après le passage en ligne de la revue, membre de la rédaction en chef jusqu’à 2010. Il est aujourd’hui conseiller de la rédaction. D’origine polonaise, il a longtemps vécu en Suède avant de s’installer en France en 1998.

Parmi ses dernières publications :
- Transition écologique, mode d’emploi avec Philippe Frémeaux et Aurore Lalucq, Les petits matins, 2014.

Twitter : @woj_kalinowski

Contact : kalinowski at veblen-institute.org

Aurore Lalucq - co-directrice

Economiste de formation, Aurore Lalucq est diplômée de l’université de Dauphine et de Paris 1. Après avoir été chargée de mission à la Fondation pour le Progrès de l’Homme, au LARES (Laboratoire de Recherches en Sciences Humaines et Sociales de l’Université Rennes 2) puis à Ritimo pour étudier les questions de pluralisme en économie, elle a rejoint l’IRG –Institut de recherches et débats sur la gouvernance – en 2006 afin de mettre en place le programme IRE.
Co-directrice de l’Institut Veblen, elle dirige aujourd’hui, avec Philippe Frémeaux, la collection "Politiques de la transition" (Institut Veblen/Les Petits matins) et Grands textes et anime le séminaire "Les enjeux économiques de la transition écologique" soutenu par l’Institut CDC.

Parmi ses dernières publications :
- Transition écologique, mode d’emploi avec Philippe Frémeaux et Wojtek Kalinowski, Alternatives économiques/Les petits matins, 2014.
- Produire plus, polluer moins : l’impossible découplage, avec Thierry Caminel, Gaël Giraud, Philippe Frémeaux et Philippe Roman, coll. "Politiques de la transitioné, Institut Veblen/Les Petits matins, 2014.
- Faut-il donner un prix à la nature ?, avec Jean Gadrey, coll. "Politiques de la transition", Institut Veblen/Les Petits matins, 2015.

Contact : lalucq at veblen-institute.org

Chercheurs Associés

- Marc Barra, écologue à Natureparif, l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France. Diplômé en écologie fonctionnelle et évolutive de l’université Paris-Sud, il effectue un travail de recherche et de prospective sur la transition écologique de l’économie. Ses travaux et publications visent à réinsérer l’économie dans les systèmes vivants, leur complexité et leurs dynamiques et faire évoluer les entreprises, les collectivités et les institutions en ce sens. Il a rédigé plusieurs ouvrages à ce sujet, notamment Economie et biodiversité : produire et consommer dans les limites de la biosphère.

- Isabelle Cassiers, chercheur qualifié du Fonds National de la Recherche Scientifique (Belgique), professeur au Département des Sciences Economiques, Université catholique de Louvain.

- Robert Costanza est l’une des grandes figures de l’économie écologique. Avant de rejoindre l’Austrialian National University de Canberra, il a enseigné à l’université de Portland et à celle du Vermont où il dirigeait le Gund Institute for Ecological Economics. Robert Costanza est l’un des co-fondateurs de la Société internationale de l’économie écologique et le créateur de la revue Solutions. Il est membre de nombreux instituts de recherches (de Stockholm à Washington en passant para Nouvelle-Zélande), et a publié plus de 400 articles scientifiques et 22 livres.

- Olivier Delbard enseigne à ESCP Europe depuis 1991. Il est aujourd’hui Professeur au département Sciences Juridiques, Economiques et Sociales du campus de Paris. Responsable de programmes et projets sur le développement durable et la RSE, Olivier Delbard est coordinateur développement durable et co-directeur de l’option de spécialisation (M2) "Management, Innovation sociétale et Développement durable". Ses recherches actuelles portent sur l’articulation du concept de développement durable, ses enjeux macro-économiques et stratégiques, et l’attitude des diverses parties prenantes, pouvoirs publics, entreprises et société civile, face à des enjeux de plus en plus pressants. Il a publié un Dictionnaire de l’environnement et du développement durable (bilingue anglais-français) en 2005 (nouvelle édition en 2011), Prospérité contre écologie ? L’environnement dans l’Amérique de G.W. Bush (2006) et Par-delà le développement durable (2014).

- Marie Fare est docteure en sciences économiques et chercheuse au laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses travaux se concentrent sur la pluralité monétaire et plus particulièrement sur les monnaies sociales et complémentaires, analysées au regard des enjeux du développement territorial soutenable (potentialités, impacts et prospectives). Elle est l’auteure d’une thèse portant sur « Les conditions monétaires d’un développement local soutenable : des systèmes d’échange complémentaire aux monnaies subsidiaires » soutenue en 2011. Elle a participé à l’organisation de la « semaine internationale des monnaies sociales et complémentaires » en février 2011 à Lyon. Elle participe également au rapprochement avec les réseaux d’acteurs sur les monnaies complémentaires (co-organisation d’un séminaire croisé chercheurs-acteurs sur la pluralité/unicité monétaire sur la période 2013-2015, soutenu par la Caisse des Dépôts et Consignations et l’Institut Veblen, programme ARC8, séminaire « Monnaies sociales et complémentaires et Territoires » en 2012) et est membre de Monnaies En Débat, espace virtuel d’information et de diffusion sur les monnaies complémentaires réunissant praticiens et chercheurs.

- Carol Franco, spécialiste des mécanismes de financement de programmes environnementaux, elle a
notamment oeuvré pendant de nombreuses années auprès du gouvernement de la République Dominicaine sur sa stratégie de lutte contre les changements climatiques et sur l’instruction de projets de Mécanismes de Développement Propre.

- Ida Kubiszewski. Après avoir enseigné à l’université de Portland, Ida Kubiszewski a rejoint la Crawford School of Public Policy de l’Australian National University. Elle est la co-fondatrice de l’encyclopédie de la Terre et dirige la revue Solutions. Auteure d’une douzaine d’articles scientifiques, Ida Kubiszewski est membre du National Council for Science and the Environment.

- Ioan Négrutiu, biologiste, chercheur l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, directeur de l’Institut Michel Serre.

- Pascal Petit, Economiste, Directeur de recherche émérite au CNRS, associé au CEPN (Centre d’Economie de Paris Nord) a publié de nombreux articles et ouvrages dans les domaines du changement technique, de la croissance et de l’emploi en Europe et dans les pays de l’OCDE. Ses analyses comparatives des trajectoires des économies contemporaines soulignent le rôle des différents contextes institutionnels et cherchent à caractériser les facteurs de leurs évolutions. Ouvrages récents en codirection The hardship of nations : exploring the paths of modern capitalism (Edward Elgar 2006 avec B. Coriat et G. Schmeder) et L’économie mondiale en 2030 : ruptures et continuités (Economica 2013, avec J. Mazier et D. Plihon).

- Geoffrey Pleyers , chercheur du FNRS à l’Université de Louvain et au CADIS (EHESS). Il enseigne la sociologie des mouvements sociaux et de la globalisation. Il est notamment l’auteur de Alter-Globalisation. Becoming Actors in the Global Age (Cambridge, Polity, 2011) dans lequel il analyse les logiques d’action des principaux courants de ce mouvement à partir de recherches de terrain réalisées dans une dizaine de pays, lors des Forums Sociaux Mondiaux et de mobilisations internationales. Il est également l’auteur de Forums Sociaux Mondiaux et défis de l’altermondialisme (Academia, décembre 2007) et de La Consommation Critique (DDB, 2011).

- Philippe Roman, ATER en Économie à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL), Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, Philippe Roman prépare une thèse, au sein du laboratoire REEDS de L’Université Saint-Quentin-en-Yvelines (USQV), intitulée ‘Économie et écologie politiques d’un transfert d’eau massif : le cas du fleuve São Francisco (Nordeste du Brésil)’.

- Bruno Théret. Economiste spécialiste de la monnaie, Bruno Théret est directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), et travaille à l’Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales (IRISSO), UMR 7170 du CNRS - Université Paris Dauphine où il est directeur de recherche dans les Ecoles doctorales d’économie (EDOCIF) et de Science Sociale (EDOSSOC).

- Jean-Michel Servet. Professeur d’études du développement à l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement Genève. Chercheur associé à l’équipe UMR 202 IRD université Paris I Chercheur associé au Centre Européen de Recherche en Microfinance (université libre de Bruxelles). es domaines de recherche sont la crise, les politiques d’inclusion financière, l’économie sociale et solidaire et l’histoire de la pensée économique et financière. Il a publié notamment Le Grand renversement (2010), Banquiers aux pieds nus (2006), Une économie sans argent (1999) et L’euro au quotidien (1998) et a dirigé Les rapports Exclusion et liens financiers (huit volumes parus). Il a été coéditeur d’une nouvelle traduction de la Richesse des nations d’Adam Smith (3 vol.).

- Claude Simon. Claude Simon est professeur émérite à l’ESCP Europe. Ancien commissaire aux comptes et expert comptable il est spécialiste de la comptabilité financière et du contrôle de gestion, il a longtemps enseigné ces sujets à l’ESCP et à l’ENA. Pendant une dizaine d’années, il a dirigé le cabinet ETHIX, spécialisé dans l’assistance aux comités d’entreprise avec une orientation marquée vers les entreprises financières.

Claude Simon est auteur de plusieurs ouvrages spécialisés ou de grand public. Parmi les derniers : Stop au mirage de la croissance, L’Atelier, avec JP Brovelli, 2015 ; Stop à la dérive des banques et de la finance, L’Atelier, 2014 . Parmi les premiers : Comptabilité de gestion, Vuibert, en collaboration avec A.Burlaud, 3ème édition en 2003 ; Comptabilité financière de l’entreprise, Montchrestien,, J.Y. Eglem et alii, 2012 ; Comptabilité financière des groupes, Montchrestien, C. Bonnier, C. Simon et alii, 2006 ; Les banques, Repères La découverte, 4ème édition en 1994.

Il est membre de Finance Watch, de Transparency international France et des Economistes atterrés.

Abonnez-vous à la Newsletter